Programme

Jeudi 4 mai 2017

Heure Titre Description Conférenciers
8h30 Mot de bienvenue
  • Roch Laflamme

    Ph. D., Université Laval

8h35 Allocution du Recteur de l’Université Laval Monsieur Denis Brière
8h45 Remise du prix Gérard-Tremblay
9h00 Ouverture du Congrès La mission du Département des relations industrielles.
  • Kamel Béji

    Ph. D., Université Laval

9h20 Évolution de la gestion des ressources humaines en Amérique du nord Portrait du développement historique de la gestion des ressources humaines dans le contexte nord-américain et ses implications en termes de recherche et d’enseignement dans le champ interdisciplinaire de l’emploi et des relations industrielles.
  • Bruce Kaufman

    Ph. D., Georgia State University

10h00 Période de questions
10h15 Pause
10h30 Évolution de la gestion des ressources humaines au fil du temps dans la revue Relations industrielles Présentation des résultats d'une analyse de contenu sur l’évolution théorique et méthodologique des études portant sur la gestion des ressources humaines et publiées dans la revue Relations Industrielles. Cette analyse permet également de mettre en évidence l’évolution de la place occupée par ce sous-champ dans les publications de la revue en comparaison à celle occupée par les autres composantes du domaine des relations industrielles.
  • Yves Hallée

    Ph. D., Université Laval

11h00 Période de questions
11h15 Table ronde La place de la gestion des ressources humaines au sein des relations industrielles Les participants de la table ronde discuteront du contexte des relations industrielles et de la place qu’occupe la gestion des ressources humaines au sein des départements des relations industrielles où elle côtoie les politiques et pratiques de la main d’œuvre et les relations du travail.
  • Guy Bellemare

    Ph. D., UQO

  • Jean Boivin

    Ph. D., Université Laval

  • Roch Laflamme

    Ph. D., Université Laval

  • Kamel Béji

    Ph. D., Université Laval

12h00 Période de questions
12h15 Lunch "Café47"
14h00 Le système économique mondialisé et désordre dans les organisations La gestion des ressources humaines ne se fait jamais en vase clos.  En fait, elle est largement influencée par les grands environnements de chacune des organisations.  Dans le cadre de cette conférence, les auteures se pencheront sur l’influence de nouvelles modalités d’une gouvernance inégalitaire instaurée depuis les années 1970.  Après avoir décrit certains processus globaux générateurs d’une forme de violence économique systémique, elles analyseront leurs effets dans les organisations, sur les travailleurs salariés.  Enfin, elles montreront comment le droit (national et international), la normativité et certains mouvements sociaux permettent d’envisager quelques avenues de solution.
  • Jeanne Simard

    Ph. D., UQAC

  • Jacinthe Douesnard

    Ph. D., UQAC

14h30 Période de questions
14h45 L’effectivité de la législation en matière de santé et sécurité du travail et les défis de la GRH dans un marché du travail en mutation Où en sommes-nous aujourd’hui, plus particulièrement au Québec, en matière de droit de la santé et de la sécurité du travail?  Les outils juridiques actuels suffisent-ils à promouvoir des conditions de travail sécuritaires pour toutes les personnes qui travaillent, tout en assurant une réparation juste des personnes atteintes de lésions professionnelles? Quelles sont les forces et les faiblesses du modèle québécois en matière de santé et sécurité du travail? Comment les pratiques de gestion et d'organisation du travail peuvent-elles assurer des milieux de travail plus sains et sécuritaires et comment les outils juridiques peuvent-ils contribuer à promouvoir de telles pratiques?
  • Katherine Lippel

    Ph. D., Université d'Ottawa

15h15 Période de questions
15h30 Pause
15h45 Négocier dans un contexte non syndiqué : une expérience réussie pour les parties prenantes? La présentation décrit le processus de négociation collective mené volontairement entre la direction et ses enseignants dans un collège privé non syndiqué au Québec. Quelles sont les raisons pour lesquelles les acteurs concernés ont opté pour une représentation non syndicale ? Comment le regroupement d’enseignants en charge de négocier avec la direction a-t-il été créé ? En quoi l’entente de travail conclue fut-elle satisfaisante pour les deux parties en présence ? Quelles sont les limites d’une négociation sans syndicat ? Autant de questions qui seront soulevées au cœur des débats actuels sur les nouvelles formes de représentation collective.
  • Mélanie Gagnon

    Ph. D., UQAR

  • Catherine Le Capitaine

    Ph. D., Université Laval

16h15 Période de questions
16h30 La formation à la gestion des ressources humaines Au cours des dernières années, les rôles et les responsabilités des professionnels en ressources humaines ont subi des transformations progressives qui les ont fait basculer d’un rôle de service vers un rôle de partenaire stratégique auprès de multiples acteurs du monde du travail. Dans ce contexte, les besoins de formation se sont progressivement adaptés pour prendre diverses formes et rejoindre une grande diversité d’acteurs. L’enseignement de la GRH déborde désormais de ses bases traditionnelles en relations industrielles pour se développer, notamment, dans les sciences de la gestion, mais aussi ailleurs (agriculture, sciences de la santé, sciences de l’éducation, etc.). Ces transformations soulèvent de nombreux débats. Cette présentation abordera ce phénomène et explorera la complémentarité des enseignements de la GRH et les collaborations devenues incontournables entre les diverses unités d’enseignement.
  • François-Bernard Malo

    Ph. D., Université Laval

  • Pierre-Sébastien Fournier

    Ph. D., Université Laval

17h30 Cocktail "Grand hall"

Vendredi 5 mai 2017

Heure Titre Description Conférenciers
9h00 Que devient le management humain dans une économie entrepreneuriale? L’appropriation des gains liés à l’innovation n'est pas une question triviale, a fortiori dans un contexte incertain où les agents ne partagent pas la même information. N'obtenant pas d'un employeur ce qu'ils estiment être le juste retour sur la valeur économique de leur projet innovateur, les individus porteurs, individuellement ou en équipe, peuvent être incités à créer leur propre entreprise plutôt qu’à développer leur projet au sein d’une entreprise existante. L'enjeu est capital pour l'entreprise et au-delà, pour la société qui souhaitera valoriser au mieux ses potentialités. Les routes de l'entrepreneuriat et de l'intrapreneuriat conduisent-elles aux mêmes résultats ? Y a-t-il une route à privilégier ? Quelles responsabilités peuvent être celles du management humain ? Ses principes sont-ils à revoir ?
  • Marcus Dejardin

    Ph. D., U. Namur et UCL (Belgique)

9h45 Période de questions
10h00 Pause
10h15 L’individu GRHisé : vers une gestion post-humaniste Un certain nombre d’injonctions semblent désormais peser sur l’individu au travail et celles-ci le mènent à prendre en charge de plus en plus de dimensions de la gestion des ressources humaines. L’individu est appelé à s’entreprendre, à se projeter, mais aussi à lui-même se quantifier, comme si la motivation, la prévision et l’évaluation n’étaient plus que de son seul ressort. Quid alors de la GRH dans un monde où l’individu devient GRHisé?
  • Olivier Germain

    Ph. D., Université du Québec à Montréal

  • Sylvain Luc

    Ph. D., Université Laval

11h15 Période de questions
11h30 La GRH et la régulation de l’emploi : retour sur les allocutions présentées lors du congrès
  • Évelyne Léonard

    Ph. D., UCL (Belgique)

12h00 Fin du congrès